Au nombre des différents types de visas pour les États-Unis figure le visa L1. Cette pièce permet aux multinationales de procéder à des transferts de cadres ou d’employés de leurs bureaux à l’étranger vers ceux situés aux États-Unis. De même, elle est très utile aux entreprises étrangères qui envisagent de s’implanter sur le territoire américain et qui veulent y envoyer du personnel.

Quelles sont les qualifications requises pour obtenir un visa L1 ?

Certaines conditions doivent nécessairement être remplies aussi bien par l’employeur que par l’employé, dans le cadre de la délivrance d’un visa L1. Elles sont relativement simples du côté de l’employeur :

  • Les bureaux installés ou à installer sur le territoire américain doivent être liés à une entreprise à l’étranger. Il s’agit généralement de la société mère, d’une filiale, etc.
  • Mener des affaires en portant le statut d’employeur aux États-Unis et aussi dans au moins un autre pays. Il peut procéder soit de manière directe (société mère) soit en passant par un organisme affilié ou partenaire qui lui servira d’avaliseur.

Quant à l’employé bénéficiaire du visa L1, il doit lui aussi :

  • Avoir travaillé une année entière pour l’entreprise, cette année devant être comprise entre les trois dernières qui précèdent son admission sur le sol américain.
  • Avoir occupé un poste de cadre exécutif (dirigeant ou régisseur) ou servi comme travailleur spécialisé dans l’entreprise et envisager tenir l’une ou l’autre de ces fonctions dans la succursale située aux États-Unis.

Informations complémentaires

En ce qui concerne la durée de séjour autorisé avec un visa L1, l’employé entrant en territoire américain dans le cadre de la création d’un nouveau bureau a droit à un séjour initial d’un an. S’il ne s’agit pas de la première demande de visa et que la succursale américaine existe déjà, le visa L1 est valide sur cinq ans pour les travailleurs spécialisés et sur 7 ans pour les cadres exécutifs. Pour tous les autres employés, il est possible d’obtenir une durée maximale de séjour initial de trois ans renouvelable. Les réglementations autorisent également l’employé bénéficiaire à se faire accompagner de son conjoint et de ses enfants (non mariés) de moins de 21 ans.

Il y a bien des avantages liés à la détention d’un visa L1. Il est par exemple possible de lancer une procédure d’obtention de carte de résident permanent aux États-Unis tout en profitant des privilèges offerts par le visa pour sortir et entrer dans le pays en toute liberté. En fait, il est beaucoup plus simple d’obtenir la green card si l’on est déjà titulaire d’un visa L1. Le seul inconvénient notable est que l’employé concerné doit forcément soit avoir le statut de dirigeant ou de cadre, soit assumer une fonction qui requiert des compétences spécifiques.

En résumé, le visa L1 est un document qui permet à toute entreprise remplissant les conditions requises de s’implanter aux États-Unis. L’employeur et l’employé impliqués dans la procédure doivent se conformer aux réglementations en vigueur afin de se voir octroyer la précieuse pièce. Pour avoir plus d’informations, l’ambassade des États-Unis du pays de résidence, ainsi que les organismes spécialisés dans l’immigration aux États-Unis constituent les meilleures références.