Quand on a un copain qui se marie, une fois qu’on a digéré l’information, il faut très vite penser au lieu de l’enterrement de vie de garçon. Pourquoi ne pas lui organiser cet EVG à l’étranger ?

Va-t-on dans notre pmu habituel? Notre macumba habituel? Est-ce qu’on va promener notre fiancé habillé en princesse dans les rues de notre ville? Trop ringard! Trop surfait! Pourquoi ne pas organiser cet événement unique dans une autre ville, voire un autre pays? Tentons de réfléchir aux éléments qui entrent en vigueur. Qu’est-ce qu’un enterrement de vie de garçon à l’étranger a de si génial?

Le voyage.

Tout d’abord, le voyage lui-même donne une nature exclusive et inoubliable à l’EVG à l’étranger. Un voyage, surtout comme celui-là, lie énormément ceux qui y prennent part. D’ailleurs, on peut inclure le voyage dans l’effet de surprise. Parfois, le fiancé n’apprend la destination qu’une fois à l’aéroport. C’est déjà arrivé qu’il prenne l’avion les yeux bandés, des écouteurs dans les oreilles et ne découvre qu’une fois sur place où il se trouve. Un voyage c’est précieux, on l’attend, on compte les nuits, plus que x fois dodo avant de partir lui faire sa fête à l’autre!

Un autre pays, une autre culture.

C’est normal mais on a tendance à oublier ce détail lorsqu’on organise un enterrement de vie de garçon à l’étranger. Il va de soi qu’un cadre différent offre des possibilités différentes, mais avez-vous vraiment pensé à ce que ça veut vraiment dire? Quand vous avez les clés de l’organisation en main, des guides et des complices locaux, le résultat n’en n’est que plus savoureux. Imaginez que votre victime, hum… je veux dire… votre heureux fiancé, soit le « seul » à ne pas comprendre ce qu’il se passe, et ce que le week-end lui réserve…

Ce qui se passe à… reste à….

A l’étranger, les risques de tomber sur familles, amis, connaissances, collègues et belle-maman sont considérablement réduits. Ceci peut donner plus de libertés à l’imagination et aux possibilités de déroulement de l’EVG. L’EVG à l’étranger ne doit pas être raisonnable, ne doit pas être limité sinon, comment serait-il inoubliable? A l’étranger, le raisonnable et les limites existent moins. Bien entendu, les limites sont celles de la légalité, mais vous pouvez aussi avoir la « police » de votre côté, comme c’est le cas de notre scénario d’enfer à Budapest, qui finit par la fausse arrestation du futur marié.

Et puis, on ne se marie pas tous les jours. Si il y a bien une fête qu’il ne faut jamais oublier, c’est bien l’EVG.